Bienvenue !

Ceci est le site participatif d’information sur le livre Le point G existe-t-il ? et 59 autres énigmes de la science !

Vous y trouverez de l’information sur le livre, l’auteur et bien sûr sur tout un tas de mystères scientifiques. Vous pourrez surtout contribuer à enrichir le corpus de ces problèmes non résolus, ou signaler un progrès grâce aux boutons à droite ou aux menus déroulants ci-dessus.

Bonne lecture !

Nouveau mystère : l’anesthésie

Je n’ai pas pu lire tout l’article mais visiblement l’anesthésie reste mystérieuses : comment endormir le corps sans le tuer !

Une introduction dans New Scientist : www.newscientist.com/article/mg21228402.300-banishing-consciousness-the-mystery-of-anaesthesia.htm

Nouveau mystère autour des trous noirs

Dans le livre j’évoquais des questions sans réponse autour des trous noirs. J’en avais omis au moins une  : comment sont crées les jets de matière que ces monstres éjectent ?

Il n’y a toujours pas la réponse mais un article du Monde du 10 septembre 2011 pointe que quelques pas ont été faits.

Nouveau mystère : pourquoi l’algue Caulerpa Taxifolia disparaît

Tout est résumé dans le titre et cet article du Monde : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/09/03/vie-et-mort-de-l-algue-tueuse-la-saga-de-caulerpa-taxifolia_1567353_3244.html

Visiblement on ignore pourquoi cette algue colonisatrice est en décroissance en Mediterrannée : problème génétique, contamination…

Fête de la science

Nouveau salon du livre à Marvejols (Lozère), cette fois en été.

Lors du week-end des 6-7 août, pour la fête des fous du bon roy Henri (4), j’étais invité à vendre et signer mon livre. Afin d’attirer le chaland j’avais amené quelques expériences à faire sur la table : le ludion et le mélange magique eau/maïzena (voir la video http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/fondamental/20110224.OBS8638/l-apprenti-chimiste-des-experiences-amusantes.html).

Succès garanti…auprès des enfants  ! Quelques adultes ont tout de même essayé (et certains ont acheté le livre) mais on sent les plus jeunes moins réticents à la manipulation. J’ai remarqué que le mot « expérience » n’avait pas bonne presse auprès des passants.

Le plus beau était de voir des enfants jouer au petit chimiste ou au petit physicien auprès de leur camarade qui n’avait pas assisté à ma démonstration. Il y avait de la fierté à impressionner quelqu’un, voire à lui expliquer.

Peut être quelques vocations seront nées en Lozère…

Une discussion à bâtons rompus

Une association culturelle de la ville de Massiac (Cantal), surnommée la « Nice du Cantal », m’avait invité à une conférence lundi 21 février. Une trentaine de personnes étaient présentes pour écouter ce que j’avais à dire sur les mystères de la science. Pour un peu je n’aurais pas eu assez de mes 60 chapitres pour rassasier un auditoire curieux et passionné ! Questions sur l’eau qui gèle (ou pas). Sur les vitraux des cathédrales. Sur l’expansion de l’Univers. Le danger des ondes électromagnétiques. Le couleur du lait. Hypothèse pour expliquer le chant des dunes. Possibilité qu’il existe des Ovnis… J’en oublie bien sûr. Et encore peu avaient lu mon livre… Un débat a même commencé sur le doute et l’incertitude dans les sciences.

Il faut dire que c’était tout de même un public affûté car depuis six ans qu’ils invitent des conférenciers ils ont eu des sujets costauds : les nouvelles de Maupassant, la construction d’un navire baptisé le Massiac, l’Afghanistan, la culture de la banane, les proverbes français, Francis Bacon… Rien ne les effraie. Ah, j’oubliais, le cycle s’appelle « A bâtons rompus ». Bien vu !

Peut être que leur idée d’entamer ces conférences par un réveil neuronal avec un petit quiz proposé par l’invité est leur secret de jouvence (voir en pièce jointe ce que j’avais proposé ; vous pouvez vous tester). En tous cas, c’est un très bon souvenir.

Si quelqu’un veut m’inviter ailleurs, je suis preneur…

Le fameux Quiz Massiac

Nouveau mystère : les becs difformes des oiseaux

Le journaliste Stéphane Foucart a révélé (dans Le Monde du 5 janvier 2011 et dans l’émission de France Inter la Tête au carré du 14 janvier) un mystère touchant les oiseaux de la côte nord est du continent américain. Les corneilles, des mésanges et d’autres espèces auraient des becs difformes, très allongés.

Aucune explication pour l’instant !!!!

Nouveau mystère : les éclairs

Sur le site de physics world, un chercheur explique que le vieux phénomène naturel des éclairs est encore plein de mystères ! Comment les éclairs naissent ? Comment ils se propagent ? Quels objets frappent-ils au sol ? La recherche est donc toujours active sur le sujet !

Du nouveau sur le mystère Voynich

On n’a toujours pas décodé cet étrange manuscrit mais on en sait un peu plus sur sa date de réalisation : entre 1404 et 1438.

Dans le livre j’évoquais le 15ème ou le 16ème siècle.

Autre nouvelle, l’éditeur français Jean-Claude Gawsevitch s’apprête à le réediter (après une sortie en 2005). Il aurait déjà vendu plus de 10000 exemplaires.

Nouveau mystère : les hélices naturelles

C’est un mystère apparemment proche d’un des chapitres du livre, celui sur la chiralité. Autrement dit pourquoi dans la nature les molécules chimiques telles que les sucres ou les acides aminés n’existent que sous une forme spatiale. Un autre mystère concerne la raison pour laquelle les molécules spontanément s’assemblent en hélice dans la nature et plus précisément pourquoi l’hélicité est soit droite, soit gauche. Par exemple les brins d’ADN ou bien les cristaux liquides ou encore des virus. Le cristal liquide « tourne » toujours à gauche et les virus à droite m’a expliqué un chercheur spécialiste en cristaux liquides au Centre de recherche Paul Pascal du Cnrs à Bordeaux.

L’an dernier je me souviens d’avoir parlé dans Sciences et Avenir d’une actualité qui tentait de comprendre ce phénomène avec des « objets » artificiels.

Mais la réponse n’était pas définitive. Mystère donc !

Nouveau mystère : le rein

Après l’écoute d’une passionnante conférence d’un chercheur de l’université de Lyon, Lydéric Bocquet, j’ai découvert un nouveau mystère. Comment fonctionne notre rein ? Ou plus précisément, comment fait-il pour être aussi efficace ? Notre organe traite en effet 200 litres de liquide par jour (et en réinjecte une bonne partie dans l’organisme évidemment !) et élimine 1.5 kilogramme de sels. C’est bien mieux que la meilleure des usines de désalinisation (si l’on estime la quantité d’énergie nécessaire ; la comparaison est donc un peu tirée par les cheveux).

Résoudre ce mystère n’est pas le quotidien de ce chercheur, qui est plutôt spécialisé dans l’étude du comportement des écoulements aux très petites dimensions. Mais forcément l’ingéniérie de notre organisme l’intéresse.

Progrès sur l’antimatière

Au Cern une équipe internationale a franchi une étape décisive vers la compréhension des différences entre la matière et l’antimatière, l’un des grands mystères du livre. Des antiatomes ont été produits et piégés. Reste à les regarder maintenant…

Un progrès dans le mystère Internet

L’un des chapitres les plus originaux du point G existe-t-il et 59 autres énigmes de la science concerne la forme des réseaux comme Internet ou le web.

Suite à une conférence d’un spécialiste de la topologie de ces réseaux, Franck Ghitalla, j’ai  pu découvrir  l’existence d’un  modèle d’organisation non présenté dans  le chapitre : le modèle en couches. En gros, il existe trois niveaux au web. Le premier niveau des gros sites qui renvoient vers plein d’autres sites (ce sont des hub) (ex : Google, Facebook…). Le second niveau est constitué d’agrégats ou de cluster qui forment des « petits mondes ». A l’intérieur on trouve des « hub » et des « autorités » (ce sont ceux vers qui pointent beaucoup de sites). Enfin, dernier niveau, le web profond, celui des bases de données essentiellement, inaccessibles par simple clic.

Des videos passionnantes

Les videos des petites conférences des Grands Moulins sont en ligne. Les prochaines seront le 8 février.

Au menu je vous conseille (outre mon exposé sur Trois grands mystères de la science et un autre encore plus grand qui est lié à mon livre sur les mystères de la science), l’histoire du sucre dans la cuisine, une nouvelle façon de penser, une tranche de vie d’étoiles, ou la différence entre frending et amitié.

Une signature en Lozère

Je serai présent au premier salon du livre de Marvejols (Lozère), joliment baptisé Feuilles d’automne.

C’est le dimanche 14 novembre prochain. Venez nombreux !

Une petite conférence

Le 8 novembre à Paris entre 18 heures et 20 heures, je causerai de quelques mystères du livre.

C’est une initiative sympathique qui s’appelle les petites conf des Grands moulins

Ce sera le deuxième édition avec cinq participants. La précédente avait eu lieu au printemps et les video sont ici : http://www.univ-paris-diderot.fr/Mediatheque/spip.php?rubrique54