chimie

Nouveau mystère : les hélices naturelles

C’est un mystère apparemment proche d’un des chapitres du livre, celui sur la chiralité. Autrement dit pourquoi dans la nature les molécules chimiques telles que les sucres ou les acides aminés n’existent que sous une forme spatiale. Un autre mystère concerne la raison pour laquelle les molécules spontanément s’assemblent en hélice dans la nature et plus précisément pourquoi l’hélicité est soit droite, soit gauche. Par exemple les brins d’ADN ou bien les cristaux liquides ou encore des virus. Le cristal liquide « tourne » toujours à gauche et les virus à droite m’a expliqué un chercheur spécialiste en cristaux liquides au Centre de recherche Paul Pascal du Cnrs à Bordeaux.

L’an dernier je me souviens d’avoir parlé dans Sciences et Avenir d’une actualité qui tentait de comprendre ce phénomène avec des « objets » artificiels.

Mais la réponse n’était pas définitive. Mystère donc !

Plein de nouveaux mystères…dans la cuisine

Deux vedettes m’ont signalé d’intéressants mystères sur le même thème : la cuisine.

Le chimiste Hervé This m’a d’abord indiqué qu’à la fin de son livre, Les secrets de la casserole (Belin), un dernier chapitre listait une série de questions sans réponse autour de la cuisine comme pourquoi la gélatine ajoutée à du lait le fait tourner ? Ou le métal du récipient où l’on cuit les confitures est-il important ? Pourquoi le persil est utilisé dans les marinades courtes mais pas prolongées ? Comment un sabayon peut bouillir sans tourner grâce à un peu de farine ?… En fait, il y avait dans sa liste des faux mystères (chacun sait que l’on peut monter un aïoli sans jaune d’oeuf avec seulement de l’ail et de l’huile, mais la quesiton était posée…). En tous cas, l’auteur affirme avoir reçu des milliers de lettres pour répondre à ces questions. Et dans son prochain livre, recueil de ses derniers cours, il donnera quelques réponses à ces mystères.

Le sujet a également stimulé une autre vedette, du web scientifique cette fois, Enro (du deuxième labo et du c@fé des sciences notamment). Il me suggère cette énigme : pourquoi la cuisson au gaz diffère tant de la cuisson électrique… ?

Merci à tous les eux deux pour ces nouveaux mystères !

Un mystère qui a failli être dans le livre

Vous connaissez sûrement ces incroyables video montrant des explosions de Coca suite à l’introduction dans la bouteille de bonbons Mentos. A priori le mystère a été résolu par Tonya Coffey et ses étudiants en 2008. Après avoir contacté la chercheur, je me suis dit qu’effectivement c’était réglé. Mais paf, Edouard Kierlik et Jean-Michel Courty, dans leur excellent livre, La physique buissonnière, sous-entendent que des zones d’ombres subsistent (pourquoi seulement le Mentos ? Pourquoi pas avec de l’eau de Seltz ?) ! Un chimiste français aurait même des idées sur la question. Ce phénomène resterait donc mystérieux !

J’attends vos propositions d’autres mystères.

Vie : comment est-elle apparue sur Terre ?

Un passage obligé. Le chapitre aurait pu enfler mais je me suis restreint aux toutes premières molécules. Ce n’est déjà pas si mal !

Stradivarius : quel est le secret de son inimitable sonorité ?

Si ça se trouve Stradivarius n’avait pas de secrets de fabrication… N’empêche que ses descendants sont à la peine pour faire aussi bien que lui.

Pigeons voyageurs : comment s’oriente-t-il ?

Encore un mystère que j’aime bien car la question est simple à poser, ancienne et très difficile à résoudre. En plus elle est à tiroir. L’orientation c’est le champ magnétique ! OK, mais comment font-ils pour le détecter ? C’est par les yeux ! Ok mais quelles molécules est assez sioux pour y arriver. On en a trouvé ! Ok, mais comment le cerveau interprète…etc… Vraiment passionnant !

Nuages : aggravent-ils l’effet de serre ?

Histoire de montrer que la recherche sur le climat qu’il fera sur Terre n’est pas terminée, voici un exemple d’incertitudes scientifiques : le rôle des nuages.

Saviez-vous que leur formation n’est pas encore bien comprise ? Que selon l’altitude ils n’ont pas le même rôle sur l’effet de serre ? Bref, il y a de quoi faire !

Feuilles d’automne : pourquoi certaines sont-elles jaunes et d’autres rouges ?

Encore une question banale dont la réponse est loin d’être évidente ! Elle mêle, dans l’état actuel des connaissances, de la chimie des plantes, de l’écologie (les insectes jouent-ils un rôle ?) ou de l’histoire/géo (les climats anciens expliquent-ils ce constat). Tous ces facteurs jouent-ils ensemble ou l’un emportera-t-il l’adhésion ?

Eau : peut-elle rester liquide à -100 °C ?

Il ne faut pas forcément aller chercher très loin de profonds mystères. L’eau, ce liquide si transparent et calme, est plein d’énigmes pour physiciens et chimistes. L’un de ceux là concerne la description de l’état de l’eau dans des plages de températures où totu le monde pense que l’eau est u glaçon. Mais pas du tout !

Chiralité : pourquoi la nature a-t-elle perdu la moitié de ses molécules ?

Derrière ce gros mot se cache un des plus beaux mystères de la nature (selon moi…). Les molécules constitutives du vivant (ADN, protéines, acides aminés, sucre…) sont de grosses molécules qui, comme nos mains, ont des formes dans l’espace. Mais si nous avons un main gauche reflet de notre main droite dans un miroir, les molécules, bizarrement, ne peuvent adopter toutes les formes dans l’espace. Leur reflet a disparu, interdit par des lois physico-chimiques encore inconnues.

Baiser : pourquoi embrasse-t-on sur la bouche ?

Une jolie question qu’on se pose rarement dans ces moments là.

Les hypothèses les plus diverses circulent, qui ne font peut être qu’accroître les plaisirs de cet instant.

Bactérie :comment la vie peut-elle exister à 100 °C ?

Un exemple de plus des merveilles de la nature. Comment des organismes vivants peuvent survivre, croître et se multiplier dans des environnements physico-chimiques très hostiles (hautes températures et pression, forte acidité…). La chimie élémentaire enseigne que les molécules de ces bactéries et autres archées devraient se décomposer aussi sûrement que le blanc d’oeuf devient rigide et finit par noircir quand on le chauffe !

Derrière ces mystères se cache aussi celui de la place de ces organismes dans l’arbre du vivant.