physique

Nouveau mystère autour des trous noirs

Dans le livre j’évoquais des questions sans réponse autour des trous noirs. J’en avais omis au moins une  : comment sont crées les jets de matière que ces monstres éjectent ?

Il n’y a toujours pas la réponse mais un article du Monde du 10 septembre 2011 pointe que quelques pas ont été faits.

Nouveau mystère : les éclairs

Sur le site de physics world, un chercheur explique que le vieux phénomène naturel des éclairs est encore plein de mystères ! Comment les éclairs naissent ? Comment ils se propagent ? Quels objets frappent-ils au sol ? La recherche est donc toujours active sur le sujet !

Nouveau mystère : les hélices naturelles

C’est un mystère apparemment proche d’un des chapitres du livre, celui sur la chiralité. Autrement dit pourquoi dans la nature les molécules chimiques telles que les sucres ou les acides aminés n’existent que sous une forme spatiale. Un autre mystère concerne la raison pour laquelle les molécules spontanément s’assemblent en hélice dans la nature et plus précisément pourquoi l’hélicité est soit droite, soit gauche. Par exemple les brins d’ADN ou bien les cristaux liquides ou encore des virus. Le cristal liquide « tourne » toujours à gauche et les virus à droite m’a expliqué un chercheur spécialiste en cristaux liquides au Centre de recherche Paul Pascal du Cnrs à Bordeaux.

L’an dernier je me souviens d’avoir parlé dans Sciences et Avenir d’une actualité qui tentait de comprendre ce phénomène avec des « objets » artificiels.

Mais la réponse n’était pas définitive. Mystère donc !

Nouveau mystère : le rein

Après l’écoute d’une passionnante conférence d’un chercheur de l’université de Lyon, Lydéric Bocquet, j’ai découvert un nouveau mystère. Comment fonctionne notre rein ? Ou plus précisément, comment fait-il pour être aussi efficace ? Notre organe traite en effet 200 litres de liquide par jour (et en réinjecte une bonne partie dans l’organisme évidemment !) et élimine 1.5 kilogramme de sels. C’est bien mieux que la meilleure des usines de désalinisation (si l’on estime la quantité d’énergie nécessaire ; la comparaison est donc un peu tirée par les cheveux).

Résoudre ce mystère n’est pas le quotidien de ce chercheur, qui est plutôt spécialisé dans l’étude du comportement des écoulements aux très petites dimensions. Mais forcément l’ingéniérie de notre organisme l’intéresse.

Progrès sur l’antimatière

Au Cern une équipe internationale a franchi une étape décisive vers la compréhension des différences entre la matière et l’antimatière, l’un des grands mystères du livre. Des antiatomes ont été produits et piégés. Reste à les regarder maintenant…

Vide : de quoi est-il fait ?

Un livre sans réponse se devait d’avoir un chapitre sur « rien »…. Le vide, un peu comme les trous noirs, est une sorte de boule de cristal pour physiciens dans laquelle il peut espérer trouver des réponses à des questions fondamentales de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

Vagues géantes : d’où viennent ces avaleuses de bateaux ?

Je n’en ai jamais croisé mais cela existe et doit être terrible. Savoir que leur origine est encore inconnue l’est tout autant.

Turbulence : comment les tourbillons se forment-ils dans le robinet ?

Il n’était pas facile de poser une question simple avec la turbulence car ce n’est pas une notion si commune. « Tourbillon » est trop restrictif mais quand même, une situation aussi banale qu’un écoulement dans un tuyau est encore mal comprise par la physique. Et ça il fallait le dire !

Trous noirs : sont-ils vraiment si gloutons ?

Avec la planète Mars, ces gros objets astrophysiques aiment se partager la Une des magazines scientifiques. Ce n’est pas volé car vraiment au-delà de la description habituelle de « gloutons », ces trous noirs plongent dans les fondamentaux des théories les plus profondes (relativité générale, mécanique quantique, cosmologie…). Et j’ai évité de parler des risques d’engloutissement de la Terre par l’un d’eux !

Théorie du Tout : pourra-t-on résumer toute la physique en une équation unique ?

J’ai écrit ce chapitre influencé par la polémique entre deux camps de physiciens qui se sont affrontés par livre, blogs et interviews interposés. Cela rend un peu plus digeste cette sacrée dose d’abstraction (et d’arrogance) à vouloir tout mettre dans une seule équation.

Supraconductivité : pourquoi l’électricité circule-t-elle sans résistance dans certains matériaux conducteurs ?

C’est l’une des plus longues saga de la physique, encore loin d’être terminée. Ce phénomène fait toujours fantasmer les ingénieurs et s’arracher les cheveux les physiciens. Un domaine mort ou qui va renaître ?

Pioneer : pourquoi certaines sondes spatiales ralentissent-elles ?

C’est un joli chapitre où selon la réponse qui sera trouvée ce sera soit une révolution scientifique, soit un bête problème d’ingénieur…

En tous cas, les esprits ont été très stimulés par cette anomalie.

Ovnis : les vaisseaux extraterrestres existent-ils ?

Un petit chapitre aux frontières de la science. Ce qui le sauve c’est l’existence de tout un tas de chercheurs pro ou amateurs sur le sujet. il y a même des chiffres et des sociologues ! Alors ne dîtes pas que ce n’est pas de la science !

Ondes : sont-elles dangereuses ?

Vous aimeriez sûrement avoir une réponse claire et nette. Et bien  non. Ce qui m’a intéressé dans ce chapitre est moins le détail du dossier scientifique que l’émergence de la polémique judiciaro-scientifique qui a émergé en 2009, au moment d’entamer ce livre…

Nuages : aggravent-ils l’effet de serre ?

Histoire de montrer que la recherche sur le climat qu’il fera sur Terre n’est pas terminée, voici un exemple d’incertitudes scientifiques : le rôle des nuages.

Saviez-vous que leur formation n’est pas encore bien comprise ? Que selon l’altitude ils n’ont pas le même rôle sur l’effet de serre ? Bref, il y a de quoi faire !