Progrès

Du nouveau sur le mystère Voynich

On n’a toujours pas décodé cet étrange manuscrit mais on en sait un peu plus sur sa date de réalisation : entre 1404 et 1438.

Dans le livre j’évoquais le 15ème ou le 16ème siècle.

Autre nouvelle, l’éditeur français Jean-Claude Gawsevitch s’apprête à le réediter (après une sortie en 2005). Il aurait déjà vendu plus de 10000 exemplaires.

Progrès sur l’antimatière

Au Cern une équipe internationale a franchi une étape décisive vers la compréhension des différences entre la matière et l’antimatière, l’un des grands mystères du livre. Des antiatomes ont été produits et piégés. Reste à les regarder maintenant…

Un progrès dans le mystère Internet

L’un des chapitres les plus originaux du point G existe-t-il et 59 autres énigmes de la science concerne la forme des réseaux comme Internet ou le web.

Suite à une conférence d’un spécialiste de la topologie de ces réseaux, Franck Ghitalla, j’ai  pu découvrir  l’existence d’un  modèle d’organisation non présenté dans  le chapitre : le modèle en couches. En gros, il existe trois niveaux au web. Le premier niveau des gros sites qui renvoient vers plein d’autres sites (ce sont des hub) (ex : Google, Facebook…). Le second niveau est constitué d’agrégats ou de cluster qui forment des « petits mondes ». A l’intérieur on trouve des « hub » et des « autorités » (ce sont ceux vers qui pointent beaucoup de sites). Enfin, dernier niveau, le web profond, celui des bases de données essentiellement, inaccessibles par simple clic.